Conseils-retraite.fr, votre guide de la retraite et des Maisons de retraites...
Guide de la retraite et des maisons de retraite
Menu Articles


Liens VIP
Publicité Google

Réforme des retraites : un coup pour rien

Réforme des retraites 2013 par le gouvernement de jean marc Ayrault, encore un coup pour rien. Une réforme totalement inutile, sauf à remmener un peu d’argent dans les caisses de l’état, au détriment des salariés et des entreprises.

Ce mardi 27 aout 2013, le premier ministre a dévoilé les grandes lignes de sa réforme de la retraite.

  • Allongement de la durée de cotisation : la durée de cotisation va passer progressivement à 43 ans en 2035. Cette hausse commencera à partir de 2020. Elle est actuellement de 41.5 ans pour les personnes nées en 1956.
  • Hausse des cotisations sociales : Finalement c’est le chois qui a été fait par ce gouvernement, solliciter encore plus les travailleurs et les entreprises, qui n’en avaient pourtant pas besoin. La hausse des cotisations salariales et patronales, sera de 0.3% (soit 0.6% au total), sera progressive, et débutera dès 2014. Elle sera de 0.15% en 2014, puis 0.05% en 2015, 2016 et 2017. Tout le monde est concerné, salariés du public et du privé, et régimes spéciaux également (travailleurs indépendants entre autres).
  • Mise en place d’un compte pénibilité : voilà peut être la seule mesure correcte de cette réforme, sous réserve d’en connaitre les modalités. Ce compte pénibilité permettrait aux personnes exerçant une activité reconnue comme pénible (contraintes physiques, horaires particuliers, environnement "agressif") de bénéficier d’un crédit temps utilisable pour se former à une activité moins pénible, ou pour racheter des trimestres de cotisation et donc partir plus tôt à la retraite.
  • Périodes d’études rachetables : Sous certaines conditions, et dans un maximum de 12 trimestres, les bacheliers pourront compléter la durée de leur cotisation en rachetant des trimestres.
  • La CSG n’est finalement pas touchée  : Malgré ce que l’on pouvait entendre un peu partout, la csg n’a finalement pas été touchée.

Au final, une réforme qui ne résout rien et repousse les problèmes à plus tard, avec probablement une aggravation de la situation. Et une taxation de plus pour les salariés et les entreprises.

Pour quelqu’un qui s’engageait à ne pas augmenter les impôts des Français, ça commence à faire beaucoup !




Autres articles de la rubrique


Publicité
Conseils Retraite. © Copyright 2009 - 2013 - Tous droits réservés